Dregska

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dregska

Message par Dregska le Sam 9 Aoû - 14:50

Les rues défilaient sous les foulées. Elle courait à s'en déchirer les muscles, elle courait comme si sa vie en dépendait. Et elle en dépendait !
Il ne fallait pas qu'il l'attrape, surtout pas ! Elle l'avait cru mort. Ou peut-être s'en était-elle convaincu. Il est parfois plus simple de se bercer d'illusions.

       Elle sentit l'air lui brûler les poumons. Elle avait tourné dans les rues sombres de Thayd sans vraiment savoir où elle allait. Combien de minutes s'étaient écoulées depuis qu'elle avait pris ses jambes à son cou ? La granok aurait été bien en peine de le dire.
Mais les foulées se faisaient plus douloureuses à chaque instant. Pourtant, il lui semblait toujours entendre le pas précipité de son poursuivant. Ou étaient-ils plusieurs ? Sa vue se brouillait par instant et il lui semblait qu'elle ne tiendrait plus très longtemps.

Au détour d'une rue, elle bouscula une ombre, l'entendit se vautrer dans les poubelles et pousser un juron. Ne s'attardant pas sur le fait, elle prit à gauche au carrefour suivant, courut encore plusieurs mètres puis s'arrêta net, le nez presque collé à un mur.
Sa voix s'éleva pour prononcer des insanités. Un cul-de-sac !

Fouillant l'endroit des yeux, comme un animal traqué, en proie à la terreur, elle cibla une porte à l'aspect vermoulu puis hésita, juste une seconde, avant de se jeter sur celle-ci. L'obstacle s'ouvrit sur la pénombre et se referma aussitôt.
Un... deux... trois...
Dregska retint son souffle, écoutant les bruits extérieurs. Mais les pas ne semblaient pas l'avoir suivie jusque-là.

       La réalité refit alors surface ; le cœur battant aux tempes, l'impression désagréable de sentir le sol bouger sous elle et la conscience soudaine d'une douleur fulgurante à la cuisse droite. Elle se laissa glisser à même le sol, le dos collé à la porte.
Portant la main à sa cuisse meurtrie, elle grimaça. Elle était certaine de ne pas avoir été blessée. Pas par lui, en tout cas. Et, bien qu'il fasse trop sombre pour en juger, elle ne sentait pas le côté gluant du sang coagulé, ni l'humidité caractéristique d'une plaie ouverte.

- Et merde ! C'est le muscle.

       Elle se mordit la lèvre, juste le temps de s'assurer que personne n'occupait les lieux. La granok oubliait parfois les règles élémentaires de survie. Pénètre dans une maison sans y être invité et, dans ce genre d'endroit, c'est la mort assurée.
Mais, à l'évidence, le lieu n'était pas occupé.

- C'est bien ma veine. Ça va mettre des semaines à se rétablir...

       Réalisant ce à quoi elle venait d'échapper, elle ne pu s'empêcher de sourire. Elle avait sans doute plus à craindre qu'une luxation.
Se relevant péniblement, elle se dirigea vers le coin opposé à la porte.

En temps normal, Dregska était une granok à la démarche assurée. Grande, comme ceux de sa race, les cuisses larges et le teint joliment pierreux, elle dénotait seulement par son côté « sans gêne », prenant un malin plaisir à tutoyer le tout venant et s'incruster dans les discussions avec un naturel désarmant.
Ingénieure, de son état, elle n'aimait rien tant que de découvrir de nouvelles choses et tenter certaines expériences dont les résultats, souvent catastrophiques, ne semblaient pas la décourager.

       Mais, pour l'heure, elle avait l’œil hagard, la respiration difficile et l'air de celle qui lutte contre l'inconscience.
S'installant le plus confortablement possible, en position assise, le dos au mur, elle plaça son canon sur sa jambe valide, le doigt sur la gâchette, en direction de la porte. Sait-on jamais... le quartier n'était pas le plus sûr. Enfin... sans doute... Elle avait un peu perdu le fil des rues, en vérité, et ne savait plus trop où elle se trouvait.
Qu'à cela ne tienne ! Il fallait pallier à toute éventualité !

Alors, le silence l'enveloppa, au même titre que l'obscurité déjà présente. Peu à peu, la douleur à la cuisse, enfin au repos, se calma et, sans même s'en apercevoir, la granok sombra dans un profond sommeil.


-----------------------------------------------------------------------------------------------------


Elle regardait les ruines calcinées. On avait depuis bien longtemps emporté les corps. Et les restes de ce qui avait été sa maison ne dégageaient plus la moindre chaleur. Mais elle ne pouvait s’empêcher d’y revenir, encore et encore. Comme mue par un désir morbide.
Puis elle demeurait là, à observer, se rappelant les cris tandis que les flammes engloutissaient la bâtisse, léchaient les parois et mordaient les chairs si fragiles malgré leur origine… si désespérément fragiles.
On l’avait trouvée dans cette même position ; debout, comme tétanisée par le spectacle, perdue dans un monde qui n’appartenait qu’à elle. Il avait fallu plusieurs jours pour que son esprit se libère de cet enfermement.
Depuis, chaque matin, on l’y retrouvait.
Son regard se posa sur les restes de poutres, noires de charbon, comme réduites en miettes par un quelconque géant.
Tout à coup, un étrange picotement lui parcouru la nuque tandis qu’elle sentait une onde glacée l’envahir. Il était là. Elle connaissait son intention.
Elle se mit à trembler. Que pouvait-elle faire ?  
Il y eut un petit bruit, comme un déclic…



Dregska se redressa soudainement, le doigt fit pression sur la gâchette et un trait lumineux fila droit sur une ombre, qui s’affala en poussant un cri. La granok émergea de son rêve lentement. Il lui fallut quelques secondes pour réaliser qu’elle se trouvait toujours dans la baraque crasseuse. A la différence que, maintenant, un corps gisait au sol, laissant échapper un léger râle d’agonie.
Elle soupira, un rien exaspérée.

- C’est pas des façons de réveiller les gens.

Avec peine, elle se releva, prenant au maximum appui sur sa jambe valide. Elle avança jusqu’à l’intrus et le poussa légèrement du bout de son canon.
C’était un humain, de taille moyenne. Il était vêtu de nippes grisâtres, très passe-partout, d’un manteau à capuche et portait un couteau à la ceinture. Le trait l’avait touché à la poitrine.

- Désolée mon gars, tu vas mourir.

Son ton trahissait le peu de souci qu’elle avait de sa situation. Il posa un regard vitreux sur elle et maugréa un « Encore toi ! » avant de rendre l’âme. Intriguée par ces derniers mots, Dregska s’attarda à contempler le visage de sa victime. Après une longue minute, une image se fit jour dans son esprit ; le passant dans les poubelles !

- Pauvre bonhomme. T’as dû croire que j’en avais après toi.

Elle sentit pointer l'ombre d'un remord, l'espace d'un très bref instant, puis haussa les épaules. Le hasard se montrait parfois taquin.

       Cédant à l’habitude, tout bon exilé ne laisse pas passer l’occasion de récupérer… eh bien, tout ce qui se récupère, elle fouilla les poches du manteau, y découvrant plusieurs bourses, vides pour la plupart, qui ne devaient pas être à lui. Voleur, à n’en pas douter. Triste fin de carrière, pour le moins.
Elle allait se relever quand elle remarqua la main gauche de l’humain, crispée sur un bout de papier.
Avec les holocoms, tablettes et autres technologies, il était plutôt rare d’user de papier pour écrire. Ce qui lui mit la puce à l’oreille.
Son prochain coup ?

Avec force précautions, elle lui écarta les doigts et pris le document. Bien que « document » fut un grand mot pour désigner ce morceau de papier chiffonné et visiblement arraché à l’une ou l’autre page.
Gribouillé à la va-vite, elle y déchiffra ces quelques mots : « L'assemblée des murmures –  porte métallique dans les bas-fonds. ».


-----------------------------------------------------------------------------------------------------


        Au fond d’une ruelle sale et déserte, un amas de crasses se mit soudain à gigoter. Quelques grognements sourds se firent entendre puis, sans prévenir, sortant du dit « amas », un rat vola droit sur le mur d’en face, s’y écrasant dans un bruit caractéristique d’os brisés.
Assise à même le sol, le dos contre la paroi à demi écroulée servant de mur, Dregska ruminait de sombres pensées. Cachée sous une toile savamment décorée de déchets divers, elle guettait la porte dans cette position depuis plusieurs jours. Hormis pour répondre à quelques appels de la nature, elle n’avait pas un instant abandonné sa place mais… rien !
Elle n'avait pas obtenu plus de renseignements sur ce qui se passait derrière cette porte ! Enfin… presque.

       Il y avait bien eu ce type, à l’allure louche, qui était venu rôder dans les parages. Vêtu d’un long manteau délavé, le visage dissimulé sous un capuchon, la granok avait eu du mal à déterminer sa nature. Seule sa taille éliminait l’idée d’un humain.
Il s’était arrêté devant la porte, avait observé un instant les alentours avant de frapper trois longs coups sur le métal. Au bout de quelques secondes, la porte s'était ouverte et le type était entré. Mais, de sa position, Dregska n'avait pu apercevoir qu'une pièce faiblement éclairée. Nul « Notaire » en visuel, qui qu'il soit.
Il était ressorti au bout d'une demi-heure environ, l'air passablement agacé -  ou perturbé, peut-être ? -, sans qu'elle en voie davantage.
Depuis : juste le silence. Et les rats !

       Dregska se sentait de mauvaise humeur. Il lui avait fallu plusieurs semaines, armée de son seul bout de papier froissé, pour glaner quelques informations concernant l'assemblée des murmures. Il faut dire que « porte métallique dans les bas-fonds », ça faisait maigre, comme indice.
Elle avait dû faire preuve de prudence, de ruse et, parfois, d’audace. Mais, persévérante, la granok avait finalement obtenu quelques réponses.
Il ne s’agissait pas d’un coup capable de lui rapporter les fonds qu’elle cherchait. Cependant, ce pouvait être un autre moyen d’y parvenir, après tout.
Seulement voilà ; toujours prudente, elle avait préféré se mettre d'abord en planque afin d'en savoir plus. Ce qui la poussa à demeurer au milieu des rats et de la crasse tout ce temps pour des nèfles ! Elle sentit l'impatience l’envahir.

       Inspirant profondément, Dregska se releva. S’il y avait eu un passant, il aurait pu voir un amas de déchets se redresser et accoucher d’une granok en équipement complet. Spectacle pour le moins étrange. Mais nuls yeux ne furent là pour y assister.
Elle prit le temps d’étirer ses jambes, partiellement endormies, avant de se diriger vers la porte. Sa démarche marquait un léger boitillement. Reste de sa dernière blessure, en bonne voie de guérison.

       Arrivée devant la plaque de métal, elle l’observa en détail, fronçant les sourcils.
Rien ne permettait de confirmer ou d’infirmer ce qu’on lui avait dit. Derrière cette porte devait se trouver le personnage appelé le « Notaire ». Recruteur apparemment attitré pour l'assemblée des murmures.
Dregska demeura là quelques longues minutes, à se demander comment procéder. Puis, à tout hasard, elle finit par frapper les trois coups recommandés sur le métal froid. Celui-ci résonna joliment. Comme pour le précédent visiteur, quelques secondes s’écoulèrent avant que la porte ne tourne sur ses gonds sans le moindre bruit.
Marquant une très brève hésitation, elle finit par pénétrer dans le lieu, la porte se refermant aussitôt derrière elle.

       La pièce était fort peu éclairée. Munie d'un bureau simple, derrière lequel un vieil homme, regard perçant et traits tirés, pianotait sur son clavier, imperturbable. De nombreuses étagères encombrées de choses diverses trônaient derrière lui et l'air embaumait le tabac froid.
D'une main, avant même que la granok ait ouvert la bouche, il lui indiqua la chaise vide en face de lui, sans daigner poser un regard sur la visiteuse.
Levant un sourcil, Dregska l'observa un instant avant de se poser comme indiqué.
Simple et directe, comme à son habitude, la granok s'adressa alors à lui :

- Vous êtes le notaire ?

Il parla à son tour, comme s'il n'avait rien entendu ou récitait un texte, l'air agacé :

- Je suis le Notaire. Bienvenue. Remplissez ce formulaire.

Il fit alors glisser une tablette tactile dans sa direction.
Quoi ? C'était là tout ce à quoi il servait, ce bonhomme ?
Dregska saisit l'engin qui s'activa lorsqu'elle posa le doigt à sa surface.

Un questionnaire apparu. Faisant fi du fait qu'il ne semble pas bavard, elle parla à voix haute. Plus pour elle-même, en réalité.

- J'imagine qu'il faut répondre aux questions... j'ai toujours eu horreur des formalités administratives. Enfin...

Elle haussa les épaules et se mit tout de même à répondre.

---------------------------------

IDENTITÉ

• Nom et Prénom(s) : Dregska
• Surnom : Sans
• Race : Granok
• Sexe : Féminin
• Âge : Proche des 450.
• Casier Judiciaire : Officiellement vierge.
• Situation familiale : Aucune
• Dossier Médical : Bon état général.
• Compétences – Parcours professionnel : Ingénieure autodidacte. Petits boulots divers et très variés. Carrière actuelle : mercenaire.




EXAMEN PSYCHOLOGIQUE
Imaginez-vous dans les situations listées ci-dessous, et décrivez la façon dont vous réagiriez.

• Une bagarre éclate dans une taverne bondée de monde, et quelqu'un finit par renverser votre verre.

Avec un calme souverain, je pointe mon blaster sur la tempe du responsable et l'oblige à lécher jusqu'à la dernière goutte du liquide répandu avant de récupérer, dans sa bourse, remboursement plus intérêts. J'ai le gaspillage en horreur.

• À Thayd, un mendiant - d'une race différente de la votre - s'approche en vous suppliant de lui laisser quelques pièces.

Les mendiants sont les yeux et les oreilles de la ville. Les avoir dans sa poche c'est s'assurer une aide précieuse en cas de nécessité, à moindre frais. Quelques piécettes valent bien ça.

• À Thayd, un mendiant - de même race que la votre - s'approche en vous suppliant de lui laisser quelques pièces.

Même réaction que précédemment.

• Vous découvrez le corps sans vie et mutilé d'un membre de votre faction dans les plaines sauvages de Galeras. Le plandragon à l'origine du massacre est loin. Personne aux alentours.

Je récupère tout ce qui est récupérable. Il n'en aura plus besoin. Mais je ne lui fais pas l'affront de le laisser aux charognards. Je brûle donc le corps.
Dans le cas où je le connais plus que bien, et s'il a mentionné en quelques occasions un souhait particulier pour après sa mort, je le respecte, dans la mesure du possible. Nécessité faisant loi.

• Un supérieur hiérarchique vous donne un ordre qui va à l'encontre de vos principes les plus essentiels.

J'ai assez peu de principes mais j'aime m'y tenir. De prime abord, je refuse poliment.

• On vous propose un travail grassement payé et pas forcément très légal, qui implique une transaction avec un groupe de membres du Dominion.

J'accepte sans hésitation, me basant sur un principe simple : « Soit proche de tes amis, encore plus de tes ennemis. ». Approcher le Dominion c'est avoir l'opportunité de cibler ses faiblesses.

• Vous vous retrouvez au centre d'un conflit armé opposant des troupes militaires Exilées et du Dominion.

Dans une telle situation, je n'ai pas la moindre raison de prendre un parti autre que celui des exilés.J'essaie cependant, au maximum, d'intégrer les troupes qui s'attaqueront aux chefs. Toujours couper les têtes pour créer le chaos chez l'ennemi.

• Au détour d'une ruelle, vous apercevez une jeune femme vêtue de haillons se faire violemment agresser par deux Granoks à l'air moribond.

Je ne leur laisse pas le temps de remarquer ma présence et les élimine à coups de blaster. En plus de pouvoir les dépouiller de leurs biens, je gagne un informateur potentiel de plus.

• Vous avez une petite fringale. Un restaurant chic, une cantine populaire, des miettes de pain au fond du sac, etc... les possibilités sont nombreuses.

Une bonne petite grillade au coin du feu avec un morceau de barbac fraîchement chassé dans un lieu tranquille. Voilà ma préférence.

• Un individu peu recommandable vous propose de lui acheter – à bon prix – de la poudre de larves Lopps, en vous vantant ses qualités hallucinogènes et psychotropes.

Les stupéfiants ne me réussissent pas. J'aime avoir l'esprit clair, chose importante dans ma profession. Trop de collègues explosés pour ne pas avoir vu venir l'ennemi ou l'erreur électronique, en ingénierie.

• Lors d'une conversation de comptoir, vous entendez un Aurin parler de ses croyances, et du lien fort qu'il entretient avec la nature.

J'écoute cinq minutes puis j'occulte, ça pourra toujours m'aider à trouver le sommeil, les soirs d'insomnie.

• Vous rencontrez un Mordesh qui exprime toute sa haine envers le professeur Lazarin. Un humain rétorque que les Mordesh, ces bêtes de foire, n'ont rien à faire parmi les Exilés.

Chacun est libre de penser ce qu'il veut et les Mordeshs tout à fait capables de se défendre. Pour ma part, je n'ai rien contre eux.

• À Algoroc, une foule s'est rassemblée autour de l'Amiral Brightland qui donne un discours enflammé sur la fierté qu'il éprouve d'être un Exilé.

Ce genre de discours étant monnaie courante, je ne vois pas l'intérêt de rester dans la foule. Quand on en a entendu un, on les as tous entendus. Même si je respecte les personnages tels que lui, je continue ma route, j'ai mieux à faire.

---------------------------------------------------

La granok relu, avec attention, les réponses qu'elle venait de taper.
Elle fit une petite moue mitigée. Les profils psychologiques, elle aimait encore moins que les formalités administratives. Elle avait la sensation qu'on voulait la comprendre sur base de situations banales. Un être pensant, selon elle, c'était bien plus complexe qu'une douzaine de questions.

Elle fit néanmoins glisser la tablette en sens inverse. Le notaire s'en empara aussitôt, ne la regardant toujours pas, la connecta à son ordinateur et reprit son pianotage sur le clavier de celui-ci.
Dregska l'observa quelques secondes avant de se lever pour approcher une étagère, curieuse de voir ce qui s'y trouvait.

C'est ce moment là que le vieil homme choisi pour lever enfin les yeux vers elle et, de son ton monocorde ;

- Nous vous contacterons pour vous aviser de notre décision. Vous savez où est la sortie.

La granok fronça légèrement les sourcils face à ce congé sans appel. Elle ravala une remarque, qui n'aurait servi à rien, et prit le chemin de la sortie en lançant d'inaudibles imprécations.


Dernière édition par Dregska le Dim 10 Aoû - 7:36, édité 1 fois

Dregska

Race : Granok
Classe : Ingénieure
Vocation : Savant
Messages : 48

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dregska

Message par Dregska le Sam 9 Aoû - 14:54

Candidature HRP

- Quel est le niveau de votre personnage ?

Dregska est niveau 20.

- S'agit-il d'un personnage joué fréquemment où plutôt rarement ?

Il s'agit de mon personnage principal donc le plus avancé et le plus joué (même si, dernièrement, j'ai eu une longue absence en raison d'un séjour à l'hosto (pour raison positive, fort heureusement ^^)).

- Quelle est l'origine de votre intérêt pour le Consortium ?

Quelques-uns de ses membres, de vieux briscards avec qui j'ai déjà partagé d'excellents moments sur d'autres jeux. Mais aussi l'enthousiasme et la qualité du GM, que je ne me lasse pas de côtoyer.

- Quelle est votre expérience en matière de Roleplay ?

Une expérience de presque 20 ans. Le rp étant ce qui m'a attirée de prime abord dans le jdr et tout ce qui s'en approche. Je pense me débrouiller.

- Qu'attendez-vous de notre guilde, et que pensez-vous pouvoir lui apporter ?


Une voix de plus, un personnage de caractère avec une histoire, un brin de vie supplémentaire. C'est là ce que je peux offrir.
Je ne demande qu'à partager de bons rp, une ambiance sympathique, voir délirante quand il faut. En bref ; d'excellents moments.

- Avez-vous bien pris connaissance de notre Charte HRP ? Avez-vous des remarques ou des questions ?


J'en ai pris connaissance. Ni remarque, ni question.

- Avez-vous des ambitions ou des attentes particulières en ce qui concerne le PVE et/ou le PVP de haut-niveau ?

Je ne suis pas contre du PVE. En revanche, j'ai peu d'attrait pour le PVP, mon centre d'intérêt principal demeurant le RP.

- Des remarques en général ?

Je me serais bien présentée plus tôt  Razz

Dregska

Race : Granok
Classe : Ingénieure
Vocation : Savant
Messages : 48

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dregska

Message par Tao le Sam 9 Aoû - 23:44

Taoran bailla à s'en décrocher la mâchoire quand il lu la nouvelle candidature. Pas qu'elle était inintéressante mais avoir joué au flicaillon pendant l'absence du Boss l'avait rincé.

Une Granok... S'cool, l'Doc s'sentira moins seul...

Posant sa tablette sur sa table de chevet il se retourna dans son hamac et se rendormit aussi sec.

[HRP] Bonne présentation! "Consistante" en plus! Razz Bienvenue à toi sur le forum et à bientôt pour l'entretien ^^ [/HRP]

_________________

Tao

Race : Aurin
Classe : Arcanéro
Vocation : Explorateur
Messages : 194

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dregska

Message par Dregska le Dim 10 Aoû - 7:42

[HRP]Merci! J'ai essayé de ne pas la faire trop consistante non plus Razz Ce sera un plaisir de rencontrer ton perso![/HRP]

Dregska

Race : Granok
Classe : Ingénieure
Vocation : Savant
Messages : 48

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dregska

Message par Dannie le Dim 10 Aoû - 9:45

[hrp]
Dregska a écrit:

Dregska demeura là quelques longues minutes, à se demander comment procéder. Puis, à tout hasard, elle finit par frapper les trois coups recommandés sur le métal froid. Celui-ci résonna joliment. Comme pour le précédent visiteur, quelques secondes s’écoulèrent avant que la porte ne tourne sur ses gonds sans le moindre bruit.


candidature très sympas! Je ne peux pas répondre en RP, car Jazzper ne vole pas la tablette tout les jours -cf post de candidature précédent ^^- Par contre quel dommage que tu ais choisie l'option numéro 2. Comment ça quelle option? Mais si! si on toque 4 fois à la porte métallique, on postule pour être membre.
En revanche, si on toque que 3 fois à  la porte métallique, l'option 2 donc, on postule pour le poste d'intendant au sanitaire! Mais il en faut et rien que pour ça, je dis un gros Oui à ta candidature  Razz [/hrp]

Dannie

Race : Humaine
Classe : Toubib
Vocation : Colon
Messages : 54

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dregska

Message par Dregska le Dim 10 Aoû - 10:25

[HRP]Merci à toi! En fait, je suis restée sur ce qui est dit dans le sujet "A la rencontre de l'assemblée des murmures"

Ankouro Van Tassel a écrit:Vous toquerez à cette vieille porte en métal, trois longs coups comme on vous l'avait bien stipulé, et elle finira par s'ouvrir.

Ce serait peut-être une bonne idée de mettre quatre ou trois partout Razz (Pas vrai Ankou? ^^)
Après, un moyen simple pour le nettoyage des sanitaires: j'explose le tout et la nature nous sert pour le reste. Problème réglé.  Very Happy [/HRP]

Dregska

Race : Granok
Classe : Ingénieure
Vocation : Savant
Messages : 48

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dregska

Message par Dannie le Dim 10 Aoû - 12:04

[hrp] hahaha, bien vue ! ;-) a bientôt pour l'entretien ^^ [/hrp]

Dannie

Race : Humaine
Classe : Toubib
Vocation : Colon
Messages : 54

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dregska

Message par Ankouro Van Tassel le Dim 10 Aoû - 12:45

Tristesire parcourait la candidature de la dénommée Dregska, ainsi que les notes rédigées par le Notaire à son intention.

- Une Granok capable de réfléchir avant de distribuer des coups de poing, vraiment ? Hum, et avec des principes plutôt appréciables, voilà qui était fort intéressant. Je pense que nous pouvons lui accorder un entretien.

Dregska n'allait pas tarder à recevoir la visite du Notaire, qui lui fournirait tous les renseignements dont elle aura besoin pour se rendre au lieu de rendez-vous.


(HRP : Coucou Dregska, content de te voir par ici Very Happy Alors tout d'abord, pour cette histoire de coups à la porte, quatre fois c'est pour les candidatures, et trois fois, c'est pour les clients ! Il n'y a pas d'erreur ! Hahaaaa, te voilà bien attrapée, hein ? :p Bon, plus sérieusement, très chouette candidature, bravo ! J'ai hâte de rencontrer ton perso lors d'un entretien ! Je t'enverrai un MP avec tout ce qu'il y a à savoir au plus vite, et je te laisse nous donner tes disponibilités pour que l'on puisse s'organiser. À très vite ! )

Ankouro Van Tassel
Conseiller

Race : Mordesh
Classe : Rôdeur
Vocation : Savant
Messages : 318

Voir le profil de l'utilisateur http://wildstar-jdr.jdrforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dregska

Message par Dregska le Dim 10 Aoû - 13:51

[HRP]Héhé! Bon, d'accord, je te laisse le dernier mot, cette fois  Laughing 
Pour les disponibilités ben... elles sont plutôt nombreuses, pour moi, en ce moment, vu que je dois me tenir tranquille à la maison. A part les lundi et jeudi soirs, parce que je dois me lever tôt le lendemain, tout me va, à priori.
Et merci pour l'appréciation ^^[/HRP]

Dregska

Race : Granok
Classe : Ingénieure
Vocation : Savant
Messages : 48

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dregska

Message par Jazzper le Dim 10 Aoû - 14:47

Jazzper se servit de son X-Wave pour consulter la dernière candidature en date. Il s'installa sur son lit en songeant qu'il lui faudrait sûrement un ou deux coussins en plus histoire de gagner en confort. D'autant qu'il dormait à côté de Dannie, ce qui impliquait donc un inconfort olfactif.

"Bah c'est clair, net et précis. Direct au but."

Il se gratta la tête en parcourant la suite des réponses.

"C'est pas très drôle par contre, ça plaira sûrement à Thys."

Jazzper jeta quand même un oeil dans la pièce pour s'assurer que l'intéressée n'était pas présente. Evidemment, pour un examen minutieux, il lui aurait fallu sortir de son lit. Hé bon, là tout de suite, il était bien, tellement d'ailleurs, qu'il s'endormit.

[hrp]Très sympa ta candidature, d'autant que les problèmes de ménages sont vraiment trop répandus chez nous. *tousse* Wink [/hrp]

Jazzper

Race : Humain
Classe : Guerrier
Vocation : Explorateur
Messages : 53

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dregska

Message par Dregska le Dim 10 Aoû - 19:19

[HRP]Merci Jazzper!
Par contre, pour le ménage, c'est comme les sanitaires, pour moi, je fais tout sauter et la question se pose plus. Dregska a l'habitude de dormir à la belle étoile de toute façon  Laughing 
Par contre, je suis pas certaine qu'Ankou apprécie. Huhu. [/HRP]

Dregska

Race : Granok
Classe : Ingénieure
Vocation : Savant
Messages : 48

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dregska

Message par Drask le Lun 11 Aoû - 17:47

[HRP : Moi j'aime bien les granoks ! On est jamais de trop !

Très bonne candidature, mais je t'avais déjà donné mon avis sur l'introduction. J'ai bien aimé le style des réponses. Ça augure une granok bien trempée !

A très vite en jeu !]

Drask

Race : Granok
Classe : Toubib
Vocation : Explorateur
Messages : 61

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dregska

Message par Ankouro Van Tassel le Mar 12 Aoû - 12:10

(Est-ce que ce soir aux alentours de 21h t'irait pour l'entretien, Dregska ?)

Ankouro Van Tassel
Conseiller

Race : Mordesh
Classe : Rôdeur
Vocation : Savant
Messages : 318

Voir le profil de l'utilisateur http://wildstar-jdr.jdrforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dregska

Message par Dregska le Mar 12 Aoû - 15:27

[HRP] 21h ce soir c'est très bien!
Et merci, Drask, même si je te l'avais déjà dit aussi Razz [/HRP]

Dregska

Race : Granok
Classe : Ingénieure
Vocation : Savant
Messages : 48

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dregska

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 2:08


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum